Personnalités de Roumanie - guide de voyage


Commençant avec la personnalité de Vlad Tepes (1431- 1476 ) , régnant mythique pour l'histoire des roumains, Bram Stoker a lancé le personnage Dracula.Jusqu’à présent, plus de 600 productions cinématographiques ont eu comme sujet le personnage inventé par l’écrivain irlandais et toujours la fiction est doublée par des références sur la Roumanie.

La première moitié du XX-ieme siècle, période considérée le point maximal de l'histoire moderne de la Roumanie coïncide avec l'apparition d'une génération d'intellectuels roumains qui ont marqué la culture occidentale de l'exil. Dans les années '20 débutent a Bucarest Eugene Ionescu ( 1909-1994 ) , le dramaturge qui a changé le visage du théâtre européen, en ajoutant l'absurde comme une dimension dynamique du spectacle de l'art; Mircea Eliade (1907 – 1986 ) , l'historien des religions et l'auteur d'une œuvre littéraire fantastique avec des accents initiatiques ;Emil Cioran ( 1911 – 1995 ) , l'essayiste qui a impressionné le monde français.

En Roumanie se sont nés et ont débuté les initiateurs d'une des plus influents mouvements culturels du XX-ieme siècle, le dadaïsme. Tristan Tzara ( 1896 – 1963 ) et Marcel Iancu ( 1895 – 1984 ) , les initiateurs du mouvement qui a changé les repères de la culture moderne, ont commencé de la Roumanie, le dadaïsme étant l’élément essentiel pour l'explosion ultérieure du mouvement surréaliste en France et dans le monde – et plus tard du pop art.

Toujours de cette période est liée le plus grand compositeur roumain - George Enescu ( 1881 – 1955 ) , nommé le génie de notre génération par son ancien collègue d’études de Paris – Marcel Ravel. Meme aujourd'hui , son œuvre Œdipe est restée une des plus provocateurs compositions de la musique culte.

A l'origine de la sculpture moderne se trouve un autre roumain devenu célèbre a Paris - Constantin Brancusi ( 1876 -1957 ) . A Paris, France, se trouve l'atelier de Constantin Brancusi, point d'attraction a coté du centre d'art Pompidou mais a Targu Jiu, en Roumanie, se trouve le complexe sculptural pour lequel Brancusi a conçu la Colonne de la reconnaissance sans fin, la Porte du baise et la Table du silence.

Des écrivains comme Iulia Hasdeu, Hélene Vacaresco et la princesse Marthe Bibesco ont choisi d’écrire la partie la plus significative de leur œuvre en français, faisant briller la culture roumaine dans les salons parisiens.

Copyright © 2019 · SalutRoumanie ·